La dématérialisation des services publics ne doit pas pénaliser les usagers

De nombreuses réclamations reçues par le Défenseur des droits alertent sur les difficultés causées par le transfert des compétences des préfectures vers l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Il y a quelques semaines, Le Parisien faisait ainsi état de 450 000 demandes de cartes grises en attente. Depuis 2016, le Défenseur des droits propose une série de mesures et interpelle les autorités concernées afin de remédier au recul des services publics entraîné par la dématérialisation des démarches administratives.
Pour en savoir plus