Le logement dans un contexte inflationniste

Depuis toujours, le logement apparait comme le premier poste de dépense dans le budget des ménages, représentant 30 à 40 % de ce dernier selon les études. Cela s’explique probablement par la grande diversité des frais liés au domicile : loyer pour les locataires, crédit immobilier pour les propriétaires, assurance habitation, factures énergétiques et charges… pour tous !

Alors que la dernière étude de l’INSEE publiée cet été chiffre l’inflation à plus de 6 %, la répercussion de cette dernière sur le logement est déjà visible, en raison notamment de la forte hausse des prix de l’énergie. Mais au-delà des problématiques causées par la hausse des dépenses liées au logement, une autre réalité doit être mise en avant : le contexte inflationniste que nous connaissons engendre des difficultés s’agissant de l’accès au logement, aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires.

>>Pour en savoir plus

Pour contacter Familles de France dans notre région