Les consommateurs ont besoin de l’INC, des CTRC , et des associations .

Indecosa-cgt revendique un secteur de la consommation avec ses trois piliers que sont :

  • Les associations de consommateurs - accueil du public
  • Les ctrc/ sra/ union de ctrc - soutien juridique aux associations et formation des bénévoles
  • L’institut national de la consommation - expertise - revue « 60 millions de consommateurs »)

Depuis dix ans, les gouvernements successifs n’ont eu de cesse que de baisser les subventions, sans réellement de projet à long terme. Dans cette logique ce sont l’information, la protection, la défense du consommateur qui en pâtissent
En 2017 le gouvernement macron a voulu tailler dans le vif en réduisant de 40 % la subvention. L’ensemble des acteurs de la consommations a pu mettre en échec ce projet. Mais les baisses se poursuivent et ont déjà conduit à la disparition de Ctrc . Aujourd’hui, au-delà des subventions ce sont les missions qui sont remises en cause

  • Abandon des ctrc/sra/ union de ctrc
  • Séparation de l’inc en deux avec une partie commerciale et une partie mission de services publics Dans ces deux piliers, ce sont des licenciements qui se préparent (11 postes sur 65 à l’INC)
    Quant aux associations de consommateurs, il semble que le gouvernement propose le maintien de la subvention en échange d’un gel sur les 3 ans à venir !
    Indecosa-cgt a maintes fois demandé la transparence dans ses subventions, critères d’évaluation, réévaluation de celles qui ont récemment obtenu la reconnaissance spécifique, contrat sur trois ans etc.

Indecosa-cgt refuse de céder à ce qui s’apparente fortement à la vente à la découpe du secteur consumériste
Les consommateurs ont besoin d’être pris en compte. Ils subissent de pleins fouet :

  • Le démarchage intempestif dans tous les domaines,
  • La fracture numérique et de toutes les zones blanches en territoire.
  • La fermeture des bureaux de postes, des agences bancaires des distributeurs automatique et de tous les services publics.

La crise sanitaire n’a fait qu’accentuer les difficultés d’existence d’une partie importante de la population, Indecosa-cgt interpelle le gouvernement sur ses responsabilités.

Les consommateurs doivent être informés, écoutés, défendus. ils ont besoin d’un grand secteur de la consommation à leurs côtés.

L’Assemblée Générale d’Indecosa83 , réunie le 21 juin 2021, demande au gouvernement un rattrapage dès le budget 2022 des subventions aux 3 secteurs de défense des consommateurs, associations, CTRC , INC.

Pour contacter l’INDECOSA CGT dans notre région