Refusons les expulsions locatives

mardi 5 avril 2016
par  Communiqué associatif
popularité : 2%

L’INDECOSA CGT communique :

Le rapport Mal logement 2016, de la Fondation Abbé Pierre, dénombre 3.5 millions de personnes privées d’un logement décent et 10 millions de mal logées. Nous notons par conséquent, aucune amélioration voir une dégradation dans certaines régions.

{{}}
Ces dernières années, nous avons vu de nombreux changements de ministres en charge du logement, là où il faudrait un peu de continuité afin que les mesures et décrets voient le jour, en effet la loi ALUR permettant quelques avancées pour le droit des locataires n’a jamais été mise en application.

  • Tous les gouvernements successifs ont pourtant eu la même logique, d’abandon de la règlementation des loyers au seul profit des bailleurs privés, la diminution de l’aide à la pierre et étranglés la construction des logements sociaux. Ils ont mis au point des dispositifs financiers de défiscalisation pour les plus riches coutant très chers aux citoyens.

La conséquence de ces choix politiques, c’est la pénurie de logement, accompagnée d’une spéculation foncière qui ne faiblit pas, et dans les métropoles urbaines, des marchands de sommeil qui exploitent la misère des plus exclus.

La précarité du monde du travail, accentué par la réforme du code du travail de la loi El Khomri, risque d’entrainer encore plus d’incidents de paiements et par conséquent des risques importants de ne plus pouvoir payés son loyer ou son crédit maison.

INDECOSA CGT revendique :

{{}}

  • L’accès au logement décent et le maintien dans les lieux sans discrimination de nationalité ou de situation sociale.
  • La construction de logements sociaux adaptés et accessibles.
  • Arrêt des expulsions, tout à la fois atteinte à la dignité humaine, et mise en œuvre de la loi de réquisition des logements et bureaux vides.
  • Ramener l’effort des ménages, charges incluses, à 20% de leurs ressources.
  • Lutter contre le logement cher avec une réelle politique d’encadrement des loyers et une obligation forte de l’application de la loi SRU dans chaque commune (obligation d’avoir 20% de logements sociaux).
  • Augmenter les ressources du livret A disponibles, taxer les logements vides et les locaux inoccupés, d’instaurer un dispositif d’imposition combattant les plus-values immobilières et foncières spéculatives.
  • Lors des commissions surendettements veiller à avoir un examen minutieux pour ne pas aboutir automatiquement à une expulsion pour faute du crédit immobilier.

Luttons contre les inégalités sociales et contre les expulsions locatives.

{{}}
CONTACTER L’INDECOSA CGT DANS LA RÉGION


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 n’a pas vu de diffusions de "flashconsos", mais tout devrait reprendre vers mi 2017, nous vous tiendrons informés !