Hausse de l’électricité : Quand l’addition de politiques aggrave les inégalités sociales !

jeudi 4 novembre 2010
par  Communiqué associatif
popularité : 2%

Communiqué de presse de l’INDECOSA CGT
  • Paradoxe surprenant pour certains, pur idéalisme pour d’autres, c’est sous le feu croisé de politiques libérales et d’une prise de conscience nécessaire de protéger l’environnement, qu’une nouvelle donne énergétique a considérablement bouleversé notre société en moins d’une décennie. Une des principales conséquences est l’augmentation quasi continue du prix de l’électricité. La future hausse de 3 % n’est ni plus ni moins la répercussion aux consommateurs des tarifs de rachat imposés à ERDF pour la production d’énergie solaire.

Au dire de l’ensemble des artisans de cette nouvelle donne énergétique, ces profonds changements devraient nécessairement répondre à plusieurs objectifs majeurs pour les consommateurs :

  • Pour les libéraux, faire baisser les prix et augmenter la qualité du service rendu.
  • Pour les autres, favoriser l’efficacité énergétique, l’utilisation d’énergies renouvelables et limiter fortement les émissions de gaz à effet de serre afin de sauver sur notre planète ce qui peut encore l’être.

Plus de trois années après le vote historique du 7 décembre 2006 qui autorisa l’ouverture totale des marchés du gaz et de l’électricité au 1er juillet 2007 et dans le même temps la privatisation de Gaz de France et moins de trois années après le vote non moins historique des premières mesures du grenelle de l’environnement, il apparaît clairement que la conjugaison de ces choix politiques a eu des conséquences en terme d’égalité face à l’accès à l’énergie, notamment pour les ménages les plus modestes dont le poste budgétaire représente 20 % contre 6 % pour les plus aisés.

  • Pour INDECOSA-CGT, le gouvernement ne doit pas interpréter le développement durable comme bon lui semble mais doit tenir compte à égalité des trois piliers qui le composent à savoir l’essor économique, la justice sociale et le respect de l’environnement.

Pour le développement des énergies renouvelables, il est impératif de développer une industrie nationale, pas simplement un marché qui utilise des produits venant d’autres pays et qui accentue le déficit de la balance commerciale de la France. Vouloir copier le modèle Allemand sans tenir compte de l’ensemble de la filière n’a pas de sens.

Permettre une meilleure lisibilité pour le consommateur en matière d’économie d’énergie : Dire que l’on a économisé 25000 KW est plus parlant que dire que l’on a économisé 1 tonne de CO2.

  • En matière de justice sociale, il faut arrêter la logique qui consiste à faire payer systématiquement les consommateurs domestiques pour le développement de filières qui en ce moment ne servent pas l’intérêt général. Après les fonds de pensions Canadiens pour l’Eolien, voici venu le temps des fermes solaires avec des panneaux solaires Américains (First Solar).

Montreuil, le 3 novembre 2010

CONTACT : indecosacgt13 wanadoo.fr

{{}}


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 n’a pas vu de diffusions de "flashconsos", mais tout devrait reprendre vers mi 2017, nous vous tiendrons informés !