L’offre Habiter Mieux s’adapte aux copropriétés fragiles

vendredi 14 avril 2017
popularité : 3%

Le programme de lutte contre la précarité énergétique de l’Anah s’étend aux copropriétés fragiles. 30 000 logements pourront ainsi bénéficier de cette aide collective en 2017.

  • Habiter Mieux - Copropriété est la première aide collective destinée à financer les travaux de rénovation énergétique. Elle permet d’aider les syndicats de copropriétaires dans leur décision d’engager les travaux. Pour être éligible, la copropriété doit afficher une étiquette énergétique comprise entre D et G. Son budget doit également afficher un taux d’impayés de charges compris entre 8 et 25%, selon la taille de la copropriété. Les travaux énergétiques entrepris doivent permettre un gain énergétique de 35 % minimum.
    Une aide pouvant aller jusqu’à 5 250 euros
  • L’aide concerne les copropriétés construites avant le 1er juin 2001 comportant au minimum 75% de lots d’habitation occupés en résidence principale. Chaque logement peut bénéficier d’une aide aux travaux pouvant aller jusqu’à 5 250 euros, en incluant une prime de 1 500 € du Fonds d’aide à la rénovation énergétique (Fart)*. Une somme à laquelle s’ajoute la prise en charge d’une assistance à maitrise d’ouvrage (AMO), s’élevant jusqu’à 180 euros par logement.
    Habiter Mieux : un objectif de 100 000 rénovations énergétiques en 2017
  • Ce nouveau dispositif, qui doit permettre de rénover 30 000 logements, vient compléter l’objectif Habiter Mieux fixé cette année à 100 000 rénovations. L’Agence dispose en 2017 d’un budget d’intervention en hausse de 17%, soit 823,1 millions d’euros. 147 millions d’euros serviront au déploiement de l’aide Habiter Mieux - Copropriété.

* financé grâce aux Investissements d’avenir du Commissariat général à l’investissement.


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....