Une nouvelle fragilisation des plus précaires

mercredi 3 janvier 2018
par  Communiqué associatif
popularité : 1%

Dans le cadre du budget 2018, une augmentation de la fiscalité verte a été proposée et votée.
Instaurée en 2014, la taxe carbone est répartie entre le fioul, le gaz de ville, le gazole et l’essence. Celle-ci était initialement établie à 7€ la tonne de CO2. Quatre ans plus tard, et alors que le précédent gouvernement avait proposé une augmentation de 30 à 39 euros pour 2018, le gouvernement Philippe a introduit, dans le projet de loi de finances, une augmentation à 44,6 euros. A l’horizon 2050, la loi de transition énergétique prévoit de porter cette taxe à 100 euros. Cette augmentation pèsera fortement une fois de plus sur les plus modestes.

Alors que 12 millions de personnes ont des difficultés à régler leur facture de gaz et d’électricité, l’augmentation des taxes risque de précariser encore plus les foyers les plus modestes. Aujourd’hui, les taxes sur l’énergie représentent un tiers des factures énergétiques. D’ici cinq ans, celles-ci auront plus que doublé et les inégalités augmenté. Selon l’Insee, les foyers les plus modestes consacrent 11% de leur budget aux dépenses énergétiques, contre 2% pour les ménages les plus aisés.

Cette politique de taxation systématique risque de détourner de plus en plus de gens de la nécessaire évolution vers une société de développement durable. Le CGL estime qu’il existe d’autres voies que la taxation à explorer.

« Nous assistons à une avalanche de taxes, qui sous couvert de bonnes intentions, touche une fois de plus les plus fragiles. Les dépenses énergétiques constituent des dépenses contraintes, nul ne peut y échapper. M. Hulot, avec un patrimoine total de 7,3 millions d’euros, ne sentira probablement pas cette nouvelle pression fiscale. Celle-ci affecte et affectera toujours les plus précaires », déclare Michel Fréchet, Président de la CGL.

Contactez la CGL dans la région


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....