RÉSULTATS 2017 DE LA DGCCRF

mardi 27 mars 2018
popularité : 2%

L’année 2017 aura notamment été marquée pour la DGCCRF par les États généraux de l’alimentation, lancés par le président de la République à l’été, conduisant à cinq mois de concertation avec l’ensemble des parties prenantes au cours de 14 ateliers thématiques. Chantier majeur pour l’avenir des filières agricoles et alimentaires françaises autour des objectifs de création et de répartition équitable de la valeur ainsi que de promotion d’une alimentation saine et sûre, ils ont pleinement mobilisé la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Ils ont constitué une bonne illustration de ce que cette direction peut apporter par la diversité et la complémentarité de ses missions aux différents acteurs de la filière, du producteur au consommateur. En effet, ses missions de définition des conditions du développement de marchés dynamiques, efficients et loyaux et de vérification de leur effectivité par des contrôles sur tout le territoire sont au cœur des problématiques qui y ont été traitées.

- Ainsi, une meilleure répartition de la valeur au sein des filières agricoles et alimentaires nécessite, d’une part, une massification de l’offre et, d’autre part, un encadrement plus efficace des relations commerciales. Sur ces deux sujets, la DGCCRF est pleinement mobilisée pour clarifier les règles de concurrence afin que les acteurs puissent en exploiter toutes les possibilités et pour contrôler les règles de transparence et de loyauté définies par le Code de commerce. De même, la création de la valeur est directement dépendante de la confiance des consommateurs. L’action permanente des services de la DGCCRF pour garantir la sécurité sanitaire de l’alimentation et une information loyale des consommateurs est donc capitale. 2017 aura été à cet égard une année particulièrement active sur ces thématiques, comme l’illustrent notamment la gestion de l’alerte relative aux produits de nutrition infantile contaminés par des salmonelles ou encore les enquêtes pour garantir la qualité des vins.

- Si l’alimentation reste un champ d’action attendu de la DGCCRF, celle-ci porte aussi son attention sur les autres secteurs de l’économie, en particulier ceux auxquels les consommateurs sont sensibles, ceux qui pèsent significativement dans leur budget ou encore ceux qui créent des préoccupations nouvelles : jouets, cosmétiques, télécommunications, immobilier, transports mais aussi économie numérique. En 2017, doit ainsi être particulièrement soulignée la forte mobilisation des services de la DGCCRF pour faire respecter les règles qui visent à l’équilibre des relations commerciales et à la protection des consommateurs dans le domaine du numérique. Le développement de l’économie numérique est source de nombreuses opportunités, que ce soit pour les entreprises comme pour les consommateurs mais à la condition expresse d’une régulation qui garantisse transparence, loyauté et confiance. La DGCCRF se doit d’être au rendez- vous pour accompagner ces opportunités.

BILAN 2017


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....