OUI aux droits familiaux dans le calcul de la retraite !

mardi 3 juillet 2018
par  Communiqué associatif
popularité : 2%

Le débat sur les pensions de réversion est lancé en ce début d’été. Le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, plusieurs ministres et le Premier ministre ce matin-même ont bien voulu rassurer les familles affirmant que celles-ci ne seront ni remises en cause ni modifiées pour les bénéficiaires actuels.

Mais en prévision de cette future réforme, où la question des droits familiaux sera posée, Familles de France rappelle le contexte et les principes qui doivent guider les choix de réformes.

  • Deux tiers des familles monoparentales vivent en dessous du seuil de pauvreté.
  • Les pensions de retraite des femmes sont encore nettement inférieures à celles des hommes, et les pensions de réversion concernent pour l’immense majorité des femmes.
  • Les pensions de réversion ne concernent pas que les retraités : dans la fonction publique, pour les retraites complémentaires, leurs bénéficiaires ont encore des enfants à charge.

Après la suppression, en 2014, de la demie part du quotient familial accordée aux veufs et veuves, le plafonnement des majorations pour enfants, … on pourrait donc raboter encore les droits familiaux ?

Familles de France rappelle que les droits familiaux et conjugaux sont un mécanisme essentiel de redistribution et de solidarité dans notre protection sociale.

Familles de France regrette que des annonces paraissent avant même la fin de la consultation autour de la réforme des retraites.

Familles de France appelle les familles à réaffirmer fermement ces principes à l’occasion de la consultation actuellement menée par le gouvernement.

Contactez Familles de France dans notre région


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....