Qui sait ce que l’on fête le 15 mars ?

mardi 26 mars 2019
par  Communiqué associatif
popularité : 2%

Editorial et sommaire des cahiers AFOC n° 245 - Mars/avril 2019

Pourtant cela fait 36 ans que chaque 15 mars a lieu la journée mondiale des droits des consommateurs.

Quel honneur, quelle reconnaissance de leur rôle ! Et bien malheureusement les faits sont là pour prouver que les gouvernements continuent de favoriser les lobbys au détriment des consommateurs.

Les exemples récents ne manquent pas mais citons en seulement trois : • Pour améliorer légitimement les revenus des agriculteurs, pourquoi la loi Alimentation n’a-t-elle pas réduit les marges de la grande distribution plutôt que d’alourdir le coût du caddy pour le consommateur ? • En matière de prêt bancaire, pourquoi le projet d’ordonnance prévoit-il de plafonner les sanctions civiles à l’encontre des banques en cas d’absence ou d’erreur de calcul de l’indicateur qui permet de connaître le coût total de son crédit, intérêts et frais imposés par la banque compris (TAEG). Pour l’AFOC, ce texte portera préjudice aux emprunteurs en l’absence d’une information claire et sûre. • Pourquoi avoir reporté l’interdiction du glyphosate, désherbant qui provoque des cancers tant pour ceux qui s’en servent que pour les habitants au voisinage des champs traités ?

Pourquoi tant de parti pris alors que la consommation est depuis longtemps, plus en France qu’ailleurs, un des principaux moteurs de la croissance du PIB ce que vient de confirmer l’Insee qui a réévalué la croissance du premier semestre 2019, grâce notamment à la hausse de la consommation des ménages ?

L’AFOC continuera plus que jamais, partout où elle le peut, à revendiquer que les consommateurs méritent de voire leur protection s’améliorer.

Pour contacter l’AFOC dans notre région


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR F3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...