Accord sur les dépassements d’honoraires : Une gifle aux patients, et l’hyppocrisie en prime !

jeudi 15 novembre 2012
par  Commission Européenne
popularité : 2%

La négociation sur les dépassements d’honoraires vient de s’achever de la pire des façons pour les usagers.

Évidemment, les principaux concernés, les patients, n’y étaient pas conviés ; signe de l’importance accordée dans les faits à la démocratie sanitaire par les participants et les institutions.

La CSF condamne sans appel cet accord puisque la création d’un « contrat d’accès aux soins » dont certains semblent se gargariser, loin d’encadrer les dépassements d’honoraires auxquels la population est pourtant extrêmement sensible (et qui fût une promesse électorale du Président), ne fait que contribuer à les légitimer et à les généraliser.

Le secteur 2 est maintenu en l’état : il est seulement invité à "modérer" ses dépassements, avec en cadeau une partie des cotisations sociales des médecins qui sera prise en charge ; preuve, s’il en était, que l’on a soigneusement évité de rentrer dans le fond du sujet et que l’intérêt des citoyens et des assurés, tous amenés à être patients un jour, a été complètement étouffé !

En clair, on nous vend une avancée là où il n’y a que régression pour les usagers avec des risques encore plus forts de reports de soins aux conséquences lourdes et des dangers pour les comptes de l’Assurance maladie (déjà bien atteints) !

La CSF demande au gouvernement de refuser cet accord inacceptable et rappelle qu’un nombre croissant de familles aux revenus modestes ou moyens a de plus en plus de mal à se soigner !

Il est venu le temps de prendre les décisions courageuses avec comme objectif l’amélioration de l’accès à la santé de l’ensemble de nos concitoyens et le seul intérêt général !


0 vote

Commentaires

Annonces

NOS EMISSIONS SUR F3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...