Flambée des prix du gaz ou quand GDF Suez est intraitable avec les consommateurs

lundi 29 mars 2010
par  Colette
popularité : 4%

Communiqué de presse

C’est désormais officiel, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a donné son aval pour une hausse de 9,7% des prix du gaz au 1er Avril. Une fois de plus, les consommateurs vont devoir débourser pour une dépense pourtant de première nécessité ! Cette annonce fait suite à la saisine de la CRE par GDF Suez qui demandait cette augmentation.

Si les prétentions de la société résultent effectivement de l’application de la formule tarifaire, la Confédération Syndicale des Familles (La CSF) conteste vivement la légitimité d’une telle envolée des prix :

• La CSF s’interroge d’abord sur le lien entre les prix du gaz et le coût des produits pétroliers. A cet égard, elle constate et ne peut que regretter la déconnexion entre le prix du gaz et le coût du pétrole sur le marché. Ce dernier est acheté moins cher mais vendu à prix fort aux consommateurs.

• D’autre part, la CSF conteste la pertinence et la décence de la demande eu égard au contexte économique et social et rappelle que GDF Suez vantait au début du mois un résultat net du groupe à 4,5 milliards d’euros pour l’année 2009.

Alors qu’en souhaitant « dépolitiser » les prix du gaz, le gouvernement arguait d’une volonté de transparence, le fournisseur historique s’est empressé de saisir la première occasion d’user de ses nouvelles prérogatives pour… demander aux familles de payer plus pour consommer autant !

Concrètement, cette hausse se traduira par une augmentation moyenne annuelle de 70 € pour les familles se chauffant au gaz : une hausse énorme d’autant plus que la CSF rappelle que les familles ne sont pas toutes égales face aux factures d’énergie.

A l’heure où la précarité énergétique est devenue une préoccupation nationale, la CSF aurait souhaité que GDF Suez ne mette pas un bâton de plus dans les roues des familles populaires.

Dans ce contexte, GDF Suez aurait pu faire preuve d’une réelle responsabilité sociale sur laquelle le groupe communique fortement ; force est de constater que ce n’est pas pourtant pas l’intérêt des consommateurs qui a guidé les choix stratégiques de l’Entreprise.
Le budget des familles et l’image que le groupe leur renvoie pèse moins lourd que les bénéfices engendrés !

La CSF veillera à ce que le groupe respecte aussi scrupuleusement la formule tarifaire lorsqu’il devra la répercuter à la baisse.


0 vote

Commentaires

Logo de Ibis
lundi 9 août 2010 à 12h21 - par  Ibis

GDF, la Dolce Vita ? Pas pour les consommateurs !

Annonces

NOS EMISSIONS SUR FR3

Dans la "Galerie", vous trouverez les émissions diffusées lors des années précédentes...
Hélas 2016 et 2017 n’ont pas vu encore de diffusions mais tout devrait reprendre, on y croit ....